338 Peopolitique

     Aujourd'hui les gens connus s'invitent mutuellement pour augmenter artificiellement leur notoriété. Le plus souvent même, cette personne n'a absolument rien fait, il lui suffit d'être le fils ou la fille de…Insidieusement, on assiste à l'émergence d'une nouvelle aristocratie qui se coopte avec des ayant-droits issus de liens familiaux. Pour les gens vraiment connus, les liens familiaux directs se distendent, au point que cousins, tantes, beau-frères, amis proches sont éclairés par le biais des multiples chaînes de la télévision. Nul besoin de produire un quelconque travail: il suffit d'être bien né pour se faire un maximum d'auto publicité sans rien faire.

     Nous sommes soit-disant en démocratie, et même sur les ondes du service public on pratique ce genre de cooptation croisée. Et puis, en interrogeant ces personnes, elles ont quelque chose à vendre:"la loi du marché", nous dira t'on. Je rêve d'émissions ou même de journaux d'information où le mot "euro" ne serai pas prononcé. Ce doit être une illusion personnelle inaccessible dans le monde actuel. Quand les animateurs ou présentateurs d'émissions feront l'impasse sur le côté financier de leurs invités ou des personnes interrogées, on aura fait un grand pas vers une société désintéressée. Il reste beaucoup de chemin à parcourir pour arriver à un tel état d'esprit.

Il reste encore à vendre tellement de choses: père et mère, de la nature restée miraculeusement épargnée, un repas convivial partagé. Tout a un prix, certes, la gratuité des sentiments sincères doit être préservée coûte que coûte, mais encore faut-il que chacun paie de sa personne.